Beaucoup de travail pour semer une prairie fleurie

Nous continuons, en parallèle des travaux, les aménagements du jardin. Là, nous venons de créer une prairie sauvage, qui sera fleurie au printemps. L’idée est d’obtenir un espace riche en biodiversité, avec des fleurs sauvages utiles aux abeilles et insectes.

Les 3,6 kilos de graines proviennent d’un spécialiste des prairies fleuries (Le jardin d’un naturaliste d’Olivier Tranchard).

A la place de la jachère, sur 900 m2, une future prairie.

L'emplacement de la future prairie

L’emplacement de la future prairie au fond, vu depuis la nacelle du couvreur

Un gros travail du sol a été nécessaire avant de semer. Du 22 au 25 octobre 2012, Véronique a tendu les cordeaux qui déterminent les espaces, tondu à ras l’herbe, Régis et Alexis ont passé le motoculteur pendant deux jours, faute d’avoir un engin plus pratique…

Passage du motoculteurPassage du motoculteurPassage du motoculteurPassage du motoculteur

Ensuite, il a fallu ratisser les touffes d’herbes et enlever le plus gros des cailloux, sous un joli temps brumeux.

Nicolas a interrompu sa taille de pierre pour nous prêter main forte. Des tas, des p’tits tas, toujours des p’tis tas …

Nicolas et Régis ratissent

Alexis évacue les tas d'herbes et de pierres

 

Après avoir divisé les graines, mélangées à du sable, en une vingtaine de seaux, Véronique a pu semer à la volée puis passer le rouleau.

Semis des graines à la voléeVéronique passe le rouleau sur le semis

 

Nicolas ratissait derrière le semis pour bien enterrer les graines et éviter le pillage par les oiseaux.

Nicolas ratisse les graines

 

 

Heureusement nous avons été aidés par le temps qui a bien voulu se radoucir un peu, nous désespérions de ne pouvoir semer, pour parfaire le tout, la pluie est même arrivée le lendemain du semis. Mais quel travail !

La future prairie fleurie

La future prairie fleurie

La perspective depuis le début de la prairie

La perspective depuis le début de la prairie

Le début de la prairie

Le début de la prairie, là où vont pousser les bulbes

En  début de prairie, un espace accueillera deux arbres (mirabelles de Nancy), là nous avons planté 500 bulbes de narcisses et crocus. Heureusement, notre voisin Pierre et des amis étaient justement ravis de nous aider : 12 personnes à planter, c’est efficace, en une heure tout était fini !

Les planteurs de bulbes

Les planteurs de bulbes

Les planteurs de bulbes

Les planteurs de bulbes, beaucoup de jeunes !

On espère que tout va bien pousser, sans trop de chardons ...

On espère que tout va bien pousser, sans trop de chardons … Rendez-vous au printemps 2013.

novembre 11, 2012

Étiquettes : , , , ,
  • Beaucoup de travail pour quelques uns pendant quelques jours mais tellement de poésie de couleurs pendant presque 6 mois pour tous ceux – j’essaierai d’en être – qui auront la chance de passer par là, notamment lors des JPPM (journées du patrimoine de pays et des moulins)lorsque la floraison sera à son comble…sans parler du plaisir des insectes butineurs..
    Pour rassurer maman Francine, ce ne sera pa à refaire tous les ans…la prairie se naturalisera..

  • Je suis toujours abassourdie par la densité de tout ce que vous entreprenez….et éperdue d’admiration….J’espère que ce n’est pas à refaire tous les ans!!!!

    Il me tarde d’être au printemps pour venir voir ça…aussi..avec tout le reste!!!

    Bisous de maman