Nettoyage de printemps

Tout vider, tout nettoyer, tout ranger, le joli programme du printemps 2010. Nos amis de SERVICAT sont venus en nombre, à deux équipes, pour assurer.

Tout d’abord, l’équipe clôture, animée par Jean-Claude est chargée de planter 130 poteaux d’acacias le long de notre champ. Et ce ne sont pas des petits poteaux … Tout le travail a été effectué à la main, en activant la barre à mine et la masse. Le résultat est très réussi, cela souligne le paysage. C’était leur première clôture, ils sont doués, non ?

L'équipe clôture : Laurent, Alexandre et Jean-Pierre

Pose du premier poteau

Le 120 ème poteau

Jean-Claude vérifie l'alignement

Le trou à la barre à mine

Le stock restant

Jean-Pierre apporte les poteaux

et il les aligne

Joli, non ?

L’autre équipe, encadrée par Corinne, était chargée du nettoyage du terrain, passage du motoculteur, du vidage des granges, du tour à la déchetterie, de la peinture et j’en oublie. Nous avons regroupé tous les matériaux ensemble : le bois, les pierres, les tuiles, les gravats, les ferrailles, tout trouve sa place. Enfin, il n’y a jamais assez de place 🙂

Les 13 personnes des deux équipes

Jean-Claude et Corinne, les deux animateurs

L'intérêt d'être nombreux

Le camion pour la déchetterie : il y a eu 3 voyages ...

Vincent à la peinture, pour mettre au propre une chambre d'appoint à l'étage

Cédric découvre le piochage des joints pour aider Denis

Jean-Pierre prépare le terrain pour les petits fruits

Laurent nettoie tout impeccablement

Déplacement de tas

Après le motoculteur, le croc et le ratissage par Vincent

Il nous a fallu 3 jours pour arriver à bout de tout ce travail. Vous verrez sur un prochain article, le pourquoi du comment : les rectangles de petits fruits et la pelouse sont plantés. Quel travail !

mars 24, 2010

Étiquettes : , ,
  • hello les amis, c’est un travail remarquable!
    Je suis avec intérêt depuis mon doux paris, l’avancée des travaux…

  • Que dire, on en reste bouche bée. Bravo les photos sont très parlantes. Nous allons venir voir de nos propres yeux.