Veronique à l’Assemblée Nationale !

Le 29 septembre 2010, la Fondation du Patrimoine organisait une journée d’information sur leurs actions à l’Assemblée Nationale (dans une salle annexe pas dans l’hémicycle !)

J’étais (Véronique) invitée à parler de notre expérience de « labellisés » Fondation du Patrimoine. Devant ce beau parterre de députés-maires, mon discours ne devait pas excéder 7 mn : temps tenu ! Cela a juste demandé des heures de rédaction, étant plus habituée à photographier qu’à écrire.  Ecrire des textes me demande toujours un travail fou, même si j’aime beaucoup rédiger.


Comme on  m’offrait un temps de parole, je n’ai pas pu m’empêcher d’interpeller les députés sur le manque criant de formation en bâti ancien des artisans. Je suis persuadée qu’un potentiel économique existe dans le domaine de la restauration du bâti ancien, une activité non-délocalisable et qui en plus entretien notre petit patrimoine envié même par les chinois !

Les autres intervenants étaient souvent passionnants, notamment certains maires de petits villages, comme Hautefort Saint Agnan en Dordogne, qui avaient trouvé l’énergie, les idées originales et les subventions pour restaurer leur patrimoine.

Nous sommes adhérents à Maisons Paysannes de France car cette association aide depuis 40 ans les particuliers dans leurs projets de restauration de maisons anciennes. Au passage, je vous indique que leur revue est une mine d’or pour tous les sujets liés au bâti ancien. En plus, quand vous êtes adhérents vous avez accès gratuitement aux anciens articles sous forme de fichiers PDF téléchargeables. Toujours pas adhérents ?

Ce thème là, c’est mon dada. Je rêve que tous les maçons soient formés aux techniques adaptées aux maisons anciennes (la vraie chaux !) et non pas seulement aux coffrages en béton et aux enduits en ciment (ça, c’est très bien pour les pavillons en parpaings). Cela éviterait ces dégâts terribles dus au ciment que nous constatons tous les jours sur notre chantier. En rappel des dégâts du ciment sur les maisons anciennes, ces quelques photos :

Le ciment et la pierre : c’est incompatible, les pierres sont rongées en dessous.

Les pieds des lucarnes ont été rongés à cause de leur enfermement dans du ciment : encore un coup du maçon assassin de vieilles maisons.

En face de chez nous : imaginez les dégâts en dessous de l’enduit ciment …

octobre 17, 2010

Étiquettes : ,
  • Et vous savez la fille qui parle à l’assemblée nationale ? oui, oui, je vous jure, on la connaît ! eh oui, on a des relations.
    Enorme bisous
    nadia alain victor emma