Le jardin
Le jardin a été créé en premier, dès 2009, avant même de commencer les travaux sur les bâtiments.

Des centaines d 'arbres et arbustes ont été plantés, ainsi que des milliers de bulbes, vivaces et annuelles.

Nos terrains ont une surface d'environ 4 hectares.
LE JARDIN

Les étapes de création du jardin

  • En 2009, pour concevoir le jardin nous avons fait appel à des paysagistes, Patrick et Sylvie Quibel du Jardin Plume. Nous avons commencé par planter une haie champêtre en bordure des champs.

  • En 2011, plantation d'un verger conservatoire de fruitiers de variétés anciennes et une deuxième haie.

  • En 2012, des « chambres à oiseaux » ont vu le jour, ce sont des haies de charme et de noisetiers qui abritent et nourrissent la petite faune.

  • En 2013, un îlot central accueille les plantes médicinales, les cordons de fruitiers, les vivaces aromatiques, et le potager. Une prairie naturelle borde le jardin.

Le jardin d'herboriste

En 2013, au centre du jardin, nous avons créé un espace protégé par une barrière légère, des fruitiers anciens palissés et rythmé par des massifs fleuris.

Ici, Véronique cultive une cinquantaine de plantes médicinales et aromatiques. Herbaliste certifiée, elle les transforme en tisanes, sels aux herbes, pétales séchés de fleurs culinaires et autres préparations, en vente les jours d’ouverture au public.

Ce jardin est surtout un jardin pédagogique qui permet à ses stagiaires de découvrir les plantes médicinales in situ.
La vocation du jardin d'herboriste est de transmettre les connaissances sur les plantes du soin et les aromatiques. 
Vous pourrez vous initier lors d'une visite commentée, d'un atelier de 3 heures ou d'un stage de plusieurs jours.
Le jardin d'herboriste

Ici, le bleuet, récolté pour illuminer les sels aux herbes.

Le jardin est un bonheur à visiter au printemps, la meilleure saison pour l'apprécier.

Le culinaire

La rose de Damas, le bleuet et le calendula, base des sels aux herbes ou des flacons de pétales cultivés, séchés et préparés par Véronique.

Les tisanes

Véronique prépare une gamme de tisanes à déguster. Toutes les plantes sont cultivées avec amour dans notre jardin.
6,50€ le sachet de 30g.
Le jardin

Les différents espaces du jardin

Le jardin se visite en découvrant au fur et à mesure ses espaces.
Le verger conservatoire
En novembre 2011, nous avons planté un verger avec des variétés anciennes d’arbres fruitiers, grâce au soutien du Conseil Régional de Bourgogne et son appel à projets « Vergers conservatoires ».

Ils nous ont subventionnés pour implanter 30 arbres fruitiers en haute tige, une haie mellifère et 2 ruches écologiques de type Warré.


Les haies bocagères
En 2009, nous avons planté une haie bocagère, champêtre et mellifère de 310 mètres de long avec 422 arbustes et 18 charmes.
Soutenus par le Plan Bocage du Conseil Régional, nous encourageons la biodiversité en offrant des abris et des baies pour les oiseaux.
En novembre 2011, une autre haie d'arbustes très mellifères de 80 mètres de long, a été plantée afin de servir de garde-manger aux abeilles.
Les chambres à oiseaux
Au printemps 2012, nous avons planté avec les pépinières Naudet des haies de charmes autour des « chambres des oiseaux » grâce à une subvention "compensation carbone" versée par Pur Projet 

Depuis, nombre d'arbres médicinaux, décoratifs ou nourriciers ont été plantés à l'intérieur de cette zone protégée par les charmes devenus grands.


Le potager
Un potager familial est cultivé aussi au centre du jardin.
Nous nous régalons de tomates gouteuses de variétés anciennes, de haricots verts, de poireaux, de salades ...

Nous récoltons nos semences d'une année sur l'autre.

Les prairies fleuries
En fin de jardin, deux prairies fleuries de fleurs sauvages ont été semées.
Nous avons été aidés par l’appel à projet du Conseil Régional de Bourgogne qui soutenait les initiatives en faveur de la biodiversité. 

Cet espace est conçu comme un îlot de biodiversité, pour accueillir toute la petite faune des jardins.
Les massifs fleuris
Un joyeux mélange de plantes vivaces et de graminées compose nos massifs. Selon les saisons vous observerez les bulbes d'ail décoratif, les tulipes, les asters, les lavandes ou les sauges.

Vous verrez même des poireaux au milieu ! Leurs têtes fleuries sont à re- découvrir en tant qu'ornementales.
Un jardin au naturel

Nos pratiques au jardin

Partager, accueillir, protéger sont des mots clés qui nous guident au jardin.
Cultiver sans produits chimiques et à la main
Tout le travail de désherbage est réalisé à la main, sans aucun produit chimique.
C’est une excellente activité méditative quand nous nous attaquons aux allées de gravier !

Aucun sol n’est laissé à nu, nous paillons systématiquement les plantations, les arbres, arbustes et vivaces.
Protéger la biodiversité

La prairie est tondue en fauche tardive en fin d’automne pour que les insectes et la petite faune puissent s’y reproduire et y trouver refuge.


De la même manière, nous ne taillons les vivaces et graminées qu’en fin d’hiver afin qu’elles servent d’abri et de ressource aux insectes.
Le jardin d'herboriste

Ici, le calendula, apprécié des abeilles.

Véronique l'utilise pour confectionner ses flacons de fleurs comestibles séchées.
Recherche